CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DU REFUS DE LA MISERE A BOULWANDO

La journée mondiale du refus de la misère a été célébrée le 20 octobre à Boulwando.

Débuté à 10h, le premier temps a consisté à la plantation symbolique de 3 arbres dont 2 à la parcelle qui a été donné gracieusement au Mouvement par le chef de Pelga et 1 autre arbre à l’école de Boulwando où la cérémonie s’est déroulée. Ces arbres ont été mis au sol en présence du Maire de Meguet et de différentes autorités traditionnelles et administratives qui ont fait le déplacement. Avant la plantation de 2 arbres dans la parcelle du Mouvement, le Pelga Naaba a pris la parole pour faire savoir qu’il donnait ce terrain au Mouvement de tout cœur.

Vers 11h30, tous les participants sont retrouvés sous les tentes à l’école primaire de Boulwando, pour vivre la suite du programme. La cérémonie s’est déroulée devant une foule nombreuse estimée à plus de 500 personnes (enfants et adultes).

Tout a commencé par une danse traditionnelle appelée warba puis plusieurs allocutions prononcées par les autorités.

Les enfants du Mo'cool ont présenté leur sketch sur le respect de l'arbre. Ils ont demandé d'apprendre à planter les arbres dès le bas âge, car selon eux, quelqu'un qui a l'habitude de planter les arbres, il veille à sa protection et à son respect.

Après une explication sur la signification de Tapori, les enfants Tapori « les talents cachés » ont présenté leur récital sur « Ma plante d’identité ».

Pour les enfants Tapori, de la même manière qu’une plante a besoin des racines, des fleurs, et des fruits pour être utiles à la société, l’enfant a lui aussi besoin de ses parents, de ses frères, ses sœurs et ses amis pour vivre heureux et réussir dans la vie en apprenant un métier.

Un groupe de jeunes a fait un théâtre sur le respect de l’environnement écologique. Une sorte de conscientisation sur la coupe abusive d’arbres et l’appauvrissement du sol par l’usage des produits chimiques.

Par la suite, des adultes ont pris la parole.

Issaka Ouedaogo militant d’ATD Quart Monde soutenu par monsieur Maïga, a témoigné sur comment son travail son travail de ramassage d’ordures au grand marché de Ouagadougou et d’autres coin de la ville a contribué à l’amélioration de conditions de vie dans ledit marché.

Loockman, le fils de Monsieur Yacouba Sawadogo, représentant son père qui n’a pas pu faire de déplacement, a présenté en détail l’historique de l’expérience de son père de plus de 46 ans, dans le domaine de l’environnement écologique. Au début, presque tout le monde traité son père de fou. Personne ne comprenait ce qu’il voulait faire. Mais, au jour d’aujourd’hui, l’humanité tout entière a compris le combat de monsieur Yacouba Sawadogo.

Pape Mody Diop, militant d’ATD Quart Monde venu du Sénégal pour vivre le 17 octobre au Burkina, a dans son message, montré comment la mobilisation des jeunes autour des brigades de lutte contre l’inondation à Dakar, a poussé la mairie à agir en disponibilisant des matériels adéquats pour faire face aux inondations dans le quartier de Guinawrails.

Un participant, à la fin de la cérémonie a dit:

Je réalise que même quelqu’un qui n’a pas fait l’école, a de l’intelligence et la capacité de faire des merveilles pouvant faire écho dans ce monde.

Le chef de Boulwando a donné le mot de la fin à travers lequel il a remercié tous les participants. Le groupe de danse traditionnelle charba a fait une démonstration. La cérémonie s’est clôturée par le partage du repas et boissons.