Tema per 2019
Acting together to empower children, their families and communities to end poverty

On this page you will find:

  • Testimonies: messages from people living in extreme poverty,...
  • Presentation: the meaning of the Day, its spirit,...
  • Highlights: activities, messages, significant gestures,...
  • Contattarci: for any question related to October 17.
  • Toolbox: poster, concept note, documents of reference, videos,...

Seleziona un paese per conoscere gli eventi degli anni passati

London - Lunedì 14 Ottobre 2019 - Understanding Poverty and Social Rights Through Lived Experience

Launch of findings on the multidimensional nature of poverty in the UK

'Understanding Poverty and Social Rights Through Lived Experience':
ATD Fourth World will launch its report of a participatory research study at this conference
on 14 October at Amnesty International UK.

Too many people are falling through gaps in service provision in the UK today. Many have no choice but to sleep rough and resort to food banks. Given the growing awareness that poverty is multidimensional, this study asked the most affected people what that means.

This new report matters because the voices of people with direct experience of poverty were co-researchers at the forefront of designing, carrying out, and interpreting the research. One participant said: 'Poverty kills dreams and cages the dreamers'.
The research findings identify six dimensions that describe poverty in all its forms in the UK:

  • disempowering systems, structures and policies
  • financial insecurity, financial exclusion, and debt
  • damaged health and well-being
  • stigma, blame and judgement
  • lack of control over choices
  • unrecognised struggles, skills and contributions.

‘Poverty is not being able to smell the flowers because the stress of life gets in the way.’
- a participant with lived experience of poverty from the North of England

The co-researchers identified seven key messages:
1. It is essential that people with lived experience participate in tackling poverty. This requires time, careful planning and commitment.
2. There is a need for better indicators of poverty that emphasise and capture the human experience of poverty.
3. Inadequate financial resources are a cause of poverty that take away control and shorten lives.
4. The impact of stigma and negative judgement is a particularly painful part of poverty.
5. Participants agreed services should be enabling and supportive; but some services are experienced as controlling and oppressive.
6. The skills and contributions made to society by people in poverty often go unrecognised.
7. Individual resilience is no substitute for better systems, structures and policies.

The co-researchers with lived experience of poverty will be speaking at this conference and are available for individual press interviews.

Press contact: diana [dot] skelton [at] atd-fourthworld [dot] org, 07-452-958-458.
Event details: https://www.eventbrite.co.uk/e/understanding-poverty-and-social-rights-
through-lived-experience-registration-65021777888?

London
Regno Unito

Everywhere in the UK - Giovedì 17 Ottobre 2019 - Light up the map

To light up the UK map and show solidarity across the UK.

Let's stand together and have visible show of solidarity, promoting the fantastic work going on and our solutions to raise awareness of the need to eradicate poverty on a local and national level.

To participate:

  • Get in touch with us to let us know about your proposed activity or find out more
  • Join our social media takeover campaign by using the #endpoverty #idep #aplecollective

Organized by: The Aple Collective

Despite the current turmoil and political upheaval of our time, we the Addressing Poverty with Lived Experience (APLE) Collective continue to be a force united in affecting change in communities that experience disadvantage and poverty. Across the UK, far too many people are left marginalised by local and national decision-makers. Matters that affect the most vulnerable in our society are made without their input. This leads to poorer decisions and systems, such as in Universal Credit, where claimants insights and experiences could have foreseen and prevented many of the most glaring problems. More fundamentally, it contributes to continued social disharmony, failing to harness the expertise of people who truly understand poverty and can help to tackle it.

We are a growing national collective of individuals who experience poverty.

We believe that the solution to poverty everywhere is to work in partnership with people who have lives experience of poverty.

APLE aims to create a sustainable grassroots network across the UK to raise awareness of poverty, reduce stigma and work together with others to eradicate it. Let us know about what you are doing in your area with people who have lived experiences of poverty and join our social media takeover by using #endpoverty #idep @aplecollective.

Everywhere in the UK
Regno Unito

Dublin - Giovedì 17 Ottobre 2019 - Gathering at the Human Rights and Poverty Stone

Gathering at the Human Rights and Poverty Stone

From 10.30am - Groups and individuals are welcome on the Custom House Quay to gather in preparation for the gathering

Draft Running Order of Ceremony (11 am-1.30 pm)

  • 11.00 Master of Ceremony, Maurice Hurley (Global Citizenship School Program) welcomes everyone and introduces the gathering

  • 11.05 Lord Mayor of Dublin, Councillor Paul McAuliffe opens the event.

  • 11.10 Song

  • 11.15 Reading of the Message of the Human Rights and Poverty Stone in English, Irish and French

  • 11.20 Song

  • 11. 25 Reading of the President’s Message

  • 11.30 Testimonies – 5 testimonies with reference the rights of children and youth, with musical interlude(ATD Leave No One Behind; NYP 2; MRCI; SAOL; Dominican Justice Office)
  • 11.55 Song

  • 12.00 Guest Speaker: Tanya Ward, CEO Children Rights Alliance

  • 12.05 Symbolic Gesture: Paper “Footsteps for a Better Future” with messages will be displayed around the Stone and along the End Poverty Walkway. Participants will be invited to write their own footstep messages and to display them.

  • 12.20 Final Song

  • 12.25 Closing Remarks: MC

  • 12.30 – 1.30 Refreshments in the basement of Liberty Hall. All participants welcome

Dublin
Irlanda

Grand Goave - Sabato 12 Ottobre 2019 - Concours de dessin pour les enfants

Nous profitons pour vous écrire mso-fareast-font-family:"Times New Roman";mso-fareast-language:FR">concernant le 17 Octobre qu'est la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Nous concédons que cette Journée est importante car y a beaucoup de gens qui vivent dans des situations vraiment difficiles à travers le monde et surtout dans notre pays Haïti. Depuis quelques jours la situation est devenue de plus en plus difficile.
Nous aurions aimé organiser un concours de dessins avec trois catégories d'âge (enfants, adolescents et jeunes), sur leurs droits, leurs devoirs et les situations qui les font sentir frustrés. Nous aurions aimé organiser aussi une conférence pour sensibiliser les gens, une projection d'un film et un dîner. Faire connaître cette Journée aux médias, aux  réseaux sociaux, afin de toucher tous les classes sociales.

mso-fareast-font-family:"Times New Roman";mso-fareast-language:FR">Nos moyens financiers ne peuvent pas répondre à tout ce que nous pensions organiser. C’est pourquoi nous nous sommes contentés pour marquer cette Journée d’un concours  de dessin avec une seule catégorie d'âge, les enfants.
mso-fareast-font-family:"Times New Roman";mso-fareast-language:FR">L’Association Fanm Djanm (AFADGRA) en Haiti

Rue Saint François
Grand Goave
Haiti

Parlement de Wallonie - Namur - Giovedì 17 Ottobre 2019 - Stop aux inégalités sociales

Programme de la journée

- De 9h à 14h : Stand place de l'Ange à Namur.

- 9h30 : Temps d’échanges au côté des personnages « transparents » et devant la peinture collective « Il Quarto Stato en 2014 ».

- 10h30 : Départ en cortège, accompagné des personnages « transparents », vers le Parlement de Wallonie.

- 11h : Mot d’introduction de M. Jean-Claude Marcourt, président du Parlement. Prise de parole et témoignages de militant(e)s du mouvement LST.

- 12h30 : Retour Place de l'Ange

Nous refuserons toujours d'accepter l'inacceptable

Depuis des années, nous ne cessons de dénoncer de nombreuses pratiques et législations qui poussent une part croissante de personnes et de familles dans une insécurité d’existence toujours plus profonde.

Nous dénonçons l’évolution d’une société qui choisit de discriminer et de criminaliser les pratiques de survie quotidiennes de celles et ceux qui subissent durement les conséquences d’une répartition toujours plus inégales des richesses.

Ces dernières années, nous avons mis en évidence, à travers une campagne de sensibilisation, comment ces pratiques et législations contribuent à rendre les plus pauvres « transparents », inexistants, hors de la vue et des répertoires, hors de la cité.

Des politiques structurelles de justice sociale, pas des aménagements qui gèrent la misère

« Stop aux inégalités sociales » est le titre du plaidoyer que nous avons transmis aux mandataires politiques à l’occasion des élections fédérales, régionales et européennes.

Ce plaidoyer a été construit, dans nos lieux de rassemblement, au départ des réalités, des espérances des plus pauvres et de ce qu’ils mettent quotidiennement en place pour résister à la misère.
A travers la diffusion de ce texte, notre objectif était de rappeler la priorité incontournable qui est de garantir à chacune et chacun une réelle sécurité d’existence.
Nous avons voulu attirer l’attention des candidat(e)s des différents partis politiques sur un ensemble d’éléments qui fragilisent l’accès à la sécurité d’existence et sur plusieurs aspects qui nous semblent essentiels pour la renforcer et la garantir. En les interpellant sur les engagements qu’ils comptaient prendre dans ce sens.
Depuis peu, les parlements et gouvernements wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont constitués, nous voulons à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, questionner une nouvelle fois les mandataires politiques sur les engagements qu’ils prendront au cours de leur mandat.

Nous leur redirons que nous voulons des politiques structurelles de justice sociale, pas des aménagements qui gèrent et augmentent la misère.
Les changements politiques passeront par des financements et des engagements clairs qui doivent se concrétiser, notamment, par un renforcement de la sécurité sociale et de services publics accessibles à toutes et tous, l’instauration d’une véritable justice fiscale et la négociation d’un nouveau pacte social fondé sur les enjeux sociaux et environnementaux d’aujourd’hui.

La non-citoyenneté et le mépris imposés aux plus pauvres

A travers ce plaidoyer, nous avons également voulu mettre en lumière que vivre dans la pauvreté, voire l’extrême pauvreté ne se résume pas au fait de bénéficier d’un très faible pouvoir d’achat. La grande pauvreté, c’est aussi et surtout subir au jour le jour une insécurité dans tous les aspects de l’existence, c’est être enfermé dans une « non-citoyenneté » qu’on traîne avec soi partout et tout le temps.
Une « citoyenneté de seconde zone » qui condamne au mépris et à la honte et qui plonge dans une insécurité d’existence encore plus profonde.

Ce 17 octobre au Parlement de Wallonie, c’est sur cette « citoyenneté particulière » imposée aux populations les plus pauvres que porterons nos interventions.
Particulière, parce que la citoyenneté des plus pauvres est instituée par des cadres légaux et des pratiques qui ne sont pas appliqués à l’ensemble de la population.

Les droits humains, les droits fondamentaux, ceux qui font qu’on est reconnu et considéré comme humain et comme citoyen, se transforment pour les plus pauvres en droits spéciaux. Des droits qu’il faudra mériter, en faisant face à de multiples tracasseries administratives ; en se mettant à nu ; en rendant des comptes sur ses capacités, ses projets de vie, ses choix ; en répondant à un tas de conditions et d’exigences supplémentaires et tout à fait impossibles à atteindre…

Nous témoignerons de la nécessité permanente de mener un parcours de combattant pour tenter d’accéder à l’habitat, aux soins de santé, à la possibilité de vivre en famille, à la possibilité d’être défendu en justice… et tant d’autres aspects semés d'embûches avant de pouvoir vivre dignement. Pour de nombreuses personnes, leur quotidien sera « simplement » de tenter de survivre.

Particulière, cette citoyenneté l'est aussi par les conséquences durables et extrêmement violentes pour celles et ceux à qui ce modèle de citoyenneté est imposé :

  • enfermement dans une relégation sociale et dans des conditions d’existence souvent inhumaines

  • criminalisation des pratiques de survie : mendicité, solidarités familiales et autres, squat, habitat permanent en zone de loisirs…

  • violation du droit à la vie privée

  • limitation du droit d’association

  • etc.

Double transparence

On nous rend transparents mais nous résistons tous les jours à la misère

Ce 17 octobre, les partenaires de notre campagne 'transparents' sont invités à nous rejoindre place de l'Ange avec le(s) personnage(s) qu'ils avaient accueilli(s).

Aborder la misère, la pauvreté telles qu’elles sont produites dans nos sociétés de plus en plus inégalitaires à travers le point de vue de la transparence, permet de mettre à jour deux faces d’une même médaille :

  1. D’une part, les pauvres sont rendus transparents, inexistants par diverses conditionnalités qui les poussent hors du droit et hors « les murs ».

  2. D’autre part, il leur est imposé de se mettre à nu, de rendre transparente la totalité de leur vie, comme une indispensable condition pour « exister » à travers diverses formes d’aides, d’assistances ou de solidarités.

Commémoration en l'honneur des victimes de la misère

En 2008, nous inaugurions la pose d’une Dalle en l’honneur des victimes de la misère au Parlement de Wallonie.

Cette année encore, devant cette dalle commémorative, nous questionnerons les parlementaires sur l'application de politiques qui enfoncent les plus pauvres dans une insécurité d'existence permanente.

h3 { margin-top: 0.25cm; margin-bottom: 0.21cm; background: transparent none repeat scroll 0% 0%; break-after: avoid; }h3.western { font-family: "Liberation Serif", serif; font-size: 14pt; font-weight: bold; }h3.cjk { font-family: "Noto Serif CJK SC"; font-size: 14pt; font-weight: bold; }h3.ctl { font-family: "Lohit Devanagari"; font-size: 14pt; font-weight: bold; }p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 115%; background: transparent none repeat scroll 0% 0%; }strong { font-weight: bold; }em { font-style: italic; }a:link { color: rgb(0, 0, 128); text-decoration: underline; }

Parlement de Wallonie - Namur
Belgio